L’Homeopathie

Beaucoup de gens prennent de l’Arnica suite a une chute, Apis suite a une piqure d’insecte ou Nux Vomica lors de troubles digestifs. Saviez-vous que des centaines d’autres remedes existent ?

L’homéopathie a été découverte, il y a maintenant plus de 200 ans, par un médecin allemand de génie : Samuel Hahnemann (1755-1843). A un moment de sa carrière, il a abandonné la pratique de la médecine, parce qu’elle ne lui correspondait plus et qu’il s’estimait incapable de guérir les gens. C’est lorsqu’il se mit à traduire des ouvrages scientifiques pour gagner sa vie, qu’il découvrit notamment les écrits du plus ancien médecin-naturopathe, le grec Hippocrate (env. 460 avant J.C.), que l’homéopathie vit le jour.

Le terme homéopathie veut dire semblable à la maladie. Les semblables peuvent guérir les semblables, soit un remède capable de produire des symptômes chez une personne en bonne santé, peut guérir ces mêmes symptômes chez une personne malade.

Par la suite, les risques de toxicité et les effets secondaires des produits posèrent des problèmes. Il inventa alors un procédé de dilutions (CH) des remèdes et constata que plus la substance était diluée, plus elle guérissait et moins les effets secondaires se manifestaient.

L’homéopathie traditionnelle selon Hahnemann, s’appelle l’unicisme et elle implique de ne prendrequ’UN seul remède à la fois.

Des symptomes qui paraissent inutiles pour le medecin, sont des tresors pour l’homeopathe.

En effet, ce sont justement eux qui révèlent ce qui est unique, particulier à chacun et mènent ensuite à un remède spécifique, individualisé. L’homéopathie soigne des malades et non des maladies. C’est une médecine holistique qui tient compte de l’ensemble des symptômes de l’individu, de tout son parcours de vie, antécédents de santé et également des terrains familiaux.

Le remède homéopathique dilué contient une information vibratoire précise, semblable comme un miroir, il va entrer en résonnance avec le système énergétique de la personne.

L’homeopathie agit en stimulant notre energie vitale afin de retrouver notre etat d’equilibre.

Elle s’adresse à tous les âges de la vie, « du bébé au pépé ». Pour les femmes enceintes, elle est tout à fait adaptée puisqu’elle est dépourvue de substances toxiques, et peut ainsi accompagner la future mère à vivre sa grossesse avec santé et plénitude. Elle a aussi du succès auprès des enfants qui apprécient particulièrement les granules.

L’homéopathie peut être selon les situations une alternative de soin et se suffire à elle-même, ou dans d’autres cas, elle peut représenter un complément à la médecine traditionnelle. Elle peut être prise en même temps que d’autres traitements. Elle est bénéfique pour atténuer les effets secondaires des médicaments, elle soutient l’organisme et prévient les éventuelles rechutes.

Des barrages énergétiques peuvent se créer suite à un vaccin (ROR, di-te-pol, grippe) un médicament (cortisone, Roaccutane) ou une maladie (varicelle, toxoplasmose, mononucléose, maladie de Lyme) et affaiblir l’énergie vitale de la personne. La méthode du drainage séquentiel du Dr. Senn est à pratiquer dans ces cas dans l’ordre chronologique du plus récent au plus ancien barrage.

Malgré un champ d’application très vaste, cette médecine a tout de même ses limites : Les urgences vitales, les cas lésionnels (fractures, plaies ouvertes) et les atteintes organiques (cancer, arthrose). Avec l’expérience et ma pratique en naturopathie, j’ai aussi observé qu’au niveau des terrains biologiques, l’homéopathie ne peut pas  “tout faire ». Par exemple, lors d’un excès d’acidité, d’une carence en acide gras polyinsaturés ou d’une flore intestinale perturbée.

Indications principales:

Maladies aigües :
angine, grippe, otite, toux, indigestion, gastro-entérite, piqûres d’insecte, coup de soleil, maladies d’enfances, dentition difficile, etc.

Maladies chroniques :
infections récidivantes, migraines, eczéma, asthme, allergies, cystites, troubles du cycle menstruel, troubles digestifs, coliques, constipation, diarrhée, insomnies, trouble de la ménopause, hypertension de stress, hyperactivité, difficulté de concentration, fatigue chronique, douleurs diverses, etc.

Epreuves de vie suite à :
deuil, séparation, déménagement, chagrin, accident, mobbing, angoisses, crises de colère, dépression, naissance dans la fratrie, accouchement, traumatismes, maltraitances, abus sexuel, crise existentielle, NDE, etc.

 Comme les couches de la roche, differents remedes peuvent se succeder.

Une étape après l’autre l’homéopathe et le consultant remontent le fil du temps, couche par couche, avec patience, observation et écoute. Peut-être qu’avec chance, ils tomberont sur le remède central (le Similimum), celui qui correspond à l’être profond et qui pourra faire merveille à plusieurs moments-clés de sa vie.